Recherche participative

Projets de recherche participative croisant action et collaboration avec une collectivité et visant la compréhension des paysages, des territoires et d’éléments du milieu pour la mise en place d’outils de réflexion et de dialogue par des approches culturelles et interdisciplinaires. 


Projet Etaskwaak – Phase 1 Le village d’Opitciwan vu par les adolescents (2015-2018 )

Chercheure, Conseil des Atikamekw d’Opitciwan / Chaire en paysage et environnement, Université de Montréal

 

Le projet Etaskwaak – Révéler la mémoire – Redécouvrir le territoire d’Opitciwan vise à mettre à jour et en valeur par des approches culturelles et artistiques les appréciations des paysages et du territoire ainsi que  les caractéristiques et les changements géographiques, les usages sociaux et culturels à travers l’histoire et ainsi perpétuer la mémoire pour les nouvelles générations qui n’ont pas, notamment, vécu le nomadisme. Une première phase portant sur les liens des adolescents au village a été réalisée à l’aide de cartographies participatives, de dessins d’observations in situ; les résultats ont fait l’objet d’une exposition et de publications/communications.


Communiqué publié par le Conseil des Atikamekw d’Opitciwan, mai 2017

http://www.opitciwan.ca/projet-e-itaskweak-reveler-la-memoire-redecouvrir-le-territoire-dopitciwan/


 


Paysages d’adolescents du Québec, saisons en regards filmiques (2015)

Chercheure doctorale sous la direction de Gérald Domon et Philippe Poullaouec-Gonidec, Chaire en paysage et environnement, Faculté de l’aménagement, Université de Montréal 

 

Résumé : Le chemin pour circonscrire le rapport intime qu’ont des adolescents à leur milieu de vie via le paysage est relaté par ce texte intitulé «Paysages d’adolescents du Québec, saisons en regards filmiques». Ce travail de recherche documente ce qui de la nature ou des indices de traces sociales composent leurs images vidéographiques tournées en automne et en hiver, et ce faisant, contribue à l’exploration des valeurs qu’ils accordent au territoire. Les conclusions de cette recherche révèlent d’une part, la présence d’une oscillation entre des éléments de la nature et de la société dans les images filmiques et que la maison serait le vecteur principal de l’ancrage au territoire; elle est le théâtre où se développent, à petites échelles, les sensibilités paysagères des adolescents. La méthodologie qui a été développée pour arriver à ces résultats reposait sur des projets dans des écoles secondaires de la Montérégie et du Bas-Saint-Laurent dans le cadre desquels des adolescents ont filmé leur milieu de vie puis évalué et décrit leurs images. Les analyses effectuées à l’aide d’observations récurrentes et thématiques successives ont permis de cibler plusieurs dimensions de l’interface paysagère entre l’adolescent et le territoire.

 

Mots-clés : adolescents, perception du paysage, images filmiques, identité territoriale, milieu rural, saisons, Montérégie, Bas-Saint-Laurent


Thèse en ligne sur Papyrus (Université de Montréal)

Fiche biographique Chaire en paysage et environnement (Université de Montréal)

 

Quelques photogrammes / images vidéographiques tournées par des adolescents

 


Cinq regards cinématographiques sur l’espace rural et nordique 2016

Recherche et coordination d’un cycle de projections de films portant sur l’espace rural et nordique en collaboration avec Gérald Domon, professeur titulaire et directeur scientifique, Chaire en paysage et environnement, Université de Montréal

 

Renseignements:

http://www.paysage.umontreal.ca/fr/recherches-et-projets/cinema-rural