Biographie

ANNE ARDOUIN

Recherche-création
Recherche participative
Médiation culturelle

Arts visuels (dessin, photographie, vidéo)

Réalisation documentaire

Paysages et identités territoriales

Nature et société

Jeunes, culture et éducation


NOTICE BIOGRAPHIQUE

Anne Ardouin (Ph.D.), artiste et chercheure associée à la Chaire en paysage et environnement, Université de Montréal (CPEUM).

Tant comme artiste en arts visuels, réalisatrice et chercheure, Anne Ardouin a conduit de nombreux projets en développant une réflexion à la fois scientifique et poétique, portant sur les liens entre les êtres humains et leurs environnements. Elle utilise des méthodologies interdisciplinaires pour circonscrire des dynamiques complexes entre les représentations contemporaines, historiques, culturelles et artistiques de la nature, des paysages et des territoires. Par des approches transversales de recherche participative et de recherche-création, elle s’intéresse au développement de plateformes de partage des connaissances croisant des images (œuvres picturales, photographies, vidéos), des récits et des cartographies.

Elle détient un doctorat en aménagement (Faculté de l’aménagement) mené sous la direction de Gérald Domon et de Philippe Poullaouec-Gonidec, professeurs associés à la Chaire en paysage et environnement de l’Université de Montréal. Elle détient également une maîtrise en arts visuels (MFA) avec spécialisation Open Media / Visual Arts de l’Université Concordia ainsi qu’un baccalauréat en arts visuels et un certificat en études cinématographiques de l’Université Laval.

Sa thèse de doctorat Paysages d’adolescents du Québec, saisons en regards filmiques a documenté ce qui de la nature ou des indices de traces sociales composent les images vidéographiques tournées par des adolescents en automne et en hiver, et ce faisant, a contribué à l’exploration des valeurs qu’ils accordent au territoire. Les conclusions révèlent d’une part, la présence d’une oscillation entre des éléments de la nature et de la communauté dans les images filmiques et que la maison serait le vecteur principal de l’ancrage au territoire; elle est le théâtre où se développent, à petites échelles, les sensibilités paysagères des adolescents. La méthodologie qui a été développée pour arriver à ces résultats reposait sur des projets culturels dans des écoles secondaires de la Montérégie et du Bas-Saint-Laurent dans le cadre desquels des adolescents ont filmé leur milieu puis évalué et décrit leurs images. Les analyses effectuées à l’aide d’observations récurrentes et thématiques successives ont permis de cibler plusieurs dimensions de l’interface paysagère entre l’adolescent et le territoire.

Anne Ardouin a participé au développement du projet Etaskwaak portant sur les liens d’adolescents atikamekw au village et au territoire, en compagnie du Conseil des Atikamekw d’Opitciwan et de la Chaire en paysage et environnement, Université de Montréal. 

Elle est aussi récipiendaire d’une bourse de recherche-création du Conseil des arts et des lettres du Québec dans le cadre du Programme de partenariat territorial en lien avec la collectivité de la Ville de Québec – Mobilité 2017-2018. Son projet intitulé RIVIÈRE s’intéresse aux paysages de confluents du bassin versant de la rivière Saint-Charles. Cela fera l’objet d’une exposition à l’été 2019 à la Bibliothèque Chrystine – Brouillet, près de Wendake. Récemment La Fabrique culturelle (Télé-Québec) a réalisé une vidéo sur son travail : Anne Ardouin – Les territoires de l’émerveillement.


ÉTUDES

DOCTORAT EN AMÉNAGEMENT (Ph.D.) – Chaire en paysage et environnement, Université de Montréal

Titre de la thèse: « Paysages d’adolescents du Québec, saisons en regards filmiques »

MAÎTRISE EN ARTS VISUELS (MFA) – Université Concordia

Spécialisation : Open Media/Visual Arts

BACCALAURÉAT EN ARTS VISUELS – Université Laval

CERTIFICAT EN ÉTUDES CINÉMATOGRAPHIQUES – Université Laval


BOURSES ET PRIX

  • Conseil des arts et des lettres du Québec (recherche-création)
  • Société civile des auteurs multimédia (recherche et scénarisation)
  • Prix en arts visuels, Journées de la culture, Saint-Basile-le-Grand
  • Prix du Jury de la Revue Séquences pour les documentaires (mention honorable pour Tcikitanaw), Festival Présence autochtone, Montréal
  • Fonds québécois de recherche sur la société et la culture (FQRSC) (doctorat)
  • Chaire en paysage et environnement, Université de Montréal (doctorat)
  • Faculté des Études supérieures, Université de Montréal (doctorat)
  • Faculté de l’aménagement, Université de Montréal (doctorat)
  • Fonds québécois de recherche sur la société et la culture (FQRSC) (maîtrise)
  • Fondation René Richard, École des arts visuels, Université Laval (maîtrise –première bourse de la fondation)
  • Ministère de la culture et des communications du Québec (culture et éducation, diffusion – nombreuses subventions)
  • Société de développement des entreprises culturelles (scénarisation et production)
  • Conseil des arts du Canada (recherche-création)