La ruralité au Québec (…) bilan et perspectives, ACFAS (mai 2014)

Print

Colloque 445 – La ruralité au Québec depuis les États généraux du monde rural (1991) : entre l’action et la recherche, bilan et perspectives

13 et 14 mai2014

Programme complet:

http://www.acfas.ca/evenements/congres/programme/82/400/445/c#249989

Section Jeunes et néoruraux – 15 h 30 – 17 h 00

Présidence/animation : Patrice LEBLANC UQAT – Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue
Anne ARDOUIN Université de Montréal, Gérald DOMON Université de Montréal

Ruralité et paysage vus par les images vidéographiques d’adolescents de la Montérégie et du Bas-Saint-Laurent

Résumé: Le phénomène d’attachement au milieu rural chez des jeunes de 15-16 ans, en amont de leurs décisions migratoires est l’un des enjeux explorés par une recherche doctorale conduite en Montérégie et au Bas-Saint-Laurent. Plus spécifiquement, dans une ère de multiplication d’accès aux images du monde, la recherche vise à mieux comprendre le rôle du paysage dans l’ancrage territorial. La méthodologie a mis à profit des adolescents de 3 écoles qui ont filmé leur quotidien et ont par la suite décrit et évalué leurs images vidéographiques. Le corpus a réuni une trentaine de vignettes documentaires et autant d’entretiens sonores. Les analyses, effectuées à l’aide d’observations récurrentes et thématiques successives, ont permis de cibler plusieurs dimensions au centre de l’interface paysagère, entre l’adolescent et le territoire. Les conclusions de cette recherche révèlent d’une part, une polarisation importante entre la nature et la société selon le type de zone territoriale (éloignée, intermédiaire et métropolitaine) et d’autre part, que la maison serait le vecteur principal de l’ancrage au territoire; elle est le théâtre où se développent, à petites échelles, les sensibilités paysagères des adolescents. Celles-ci forgeraient la mémoire du lieu et seraient fort probablement actualisées au moment de choisir un milieu de vie, à l’âge adulte